Un mémorial pour rendre hommage aux victimes des bombardements de 1945

Un mémorial pour rendre hommage aux victimes des bombardements de 1945« Ici, c’est désormais le point zéro du patriotisme », assure le maire de Royan, Patrick Marengo. Cet ancien général de corps d’armée a symboliquement scellé mercredi 5 janvier la première pierre d’un mémorial destiné à commémorer les bombardements des 5 janvier et 15 avril 1945.

En 2019, la Ville de Royan a ainsi lancé un concours et sélectionné l’artiste bordelais Luc Richard pour imaginer une œuvre susceptible de combler l’oubli. « Cette œuvre représente un espoir et tend vers l’avenir », décrit-il.

Ce mémorial sera constitué de 86 tubes en inox et polymère mesurant jusqu’à 6 m de hauteur. Âgée de 91 ans et rescapée des premiers bombardements du 5 janvier 1945, Monique Bertin se félicite de la création de ce mémorial. La retraitée qui a perdu son père et sa mère sous les bombes à l’âge de 12 ans.

La construction de cette œuvre mémorielle, baptisée « le souffle », débutera réellement en mars prochain pour une inauguration fixée au 8 mai prochain. Son coût est estimé à 148 000 euros. La Ville de Royan vient de lancer une opération de financement participatif et appelle aux dons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.