Mardi21MaiSemaine 21 | Saint ConstantinOGibbeuse décroissante


BROCANTE DU MUGUET


Le 01/05/2019 de 07h00 a 18h00 - Brocante du muguet toute la journée sur le port de Mortagne. Buvette et restauration rapide sur place. 3 € le ML Lire la suite

EXPOSITION SANDRINE ANDERSON

Du 29/04 au 12/05 : Exposition
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Traduire



 
Merci de cliquez sur nos bannières SVP
 

Optimiser le prélèvement du bois de la forêt de la Coubre sans la détruire

Optimiser le prélèvement du bois de la forêt de la Coubre sans la détruireOptimiser le prélèvement du bois de la forêt de la Coubre sans la détruire. Dans la presqu’île d’Arvert, au nord de Royan, la forêt de la Coubre fait partie des éléments importants du paysage.

Plantée sur ordre de Napoléon III pour lutter contre l’ensablement de la presqu’île d’Arvert, la forêt de la Coubre s’étend sur 5 000 hectares au nord de Royan à la Tremblade et aux Mathes.

Cette forêt, aujourd’hui majoritairement composée de pins maritime, est exploitée et entretenue par l’homme selon des techniques qui ont évolué mais qui sont remises en cause par des associations de défense de la nature.

Vous avez certainement vu dans cette forêt de larges travées complètement déboisées, c’était le résultat de la technique employée, dite de la coupe rase. Trop agressive.

Dorénavant, c’est un broyage de la végétation au sol et des petits buissons. Ensuite, on intervient dans notre grand peuplement de pins maritimes pour garder uniquement un pin tous les 10 ou 15 mètres.

 » L’association 7 sentinelles qui s’oppose aux coupes massives dans la forêt de la Coubre souhaite que l’on abatte moins d’arbres. « Nous demandons une révision du plan d’aménagement pour revenir à des volumes de prélèvement de bois beaucoup plus modérés » affirme son président de l’association 7 sentinelles.

A lire également : Peinture murale au Palais des Congrès de Royan menacée


Votre message