Alliance ostréicole

Alliance ostréicoleAlliance ostréicole en vue. Nous sommes sur le même métier, l’ostréiculture, avec pour ce qui nous concerne un versant complémentaire marqué dans la plaisance. Cette institution de l’environnement ostréicole distribue depuis l’après-guerre du matériel professionnel, des vêtements de mer et du carburant détaxé aux conchyliculteurs du bassin de Marennes-Oléron : 15 salariés, quatre boutiques (La Tremblade, Bourcefranc, Le Château-d Oléron et Port-des-Barques), et trois camions itinérants pour la vente directe.

Un ensemble qui comprend aussi deux stations maritimes de distribution de carburant sur les rives de la Seudre, port de la Grève à La Tremblade, et en amont, à l’Eguille-sur-Seudre.

Lundi prochain, le conseil d’administration charentais-maritime statuera sur l’offre de rapprochement formulée par la direction arcachonnaise, laquelle soumettra ce dossier à ses propres administrateurs quatre jours plus tard.

Ces derniers temps, l’Ucoma a en effet connu plusieurs déboires. Le 21 janvier, la juridiction consulaire prononçait sa mise en redressement judiciaire, avec période d’observation de six mois.

La Région Poitou-Charentes et le Conseil général de la Charente-Maritime, ont versé des avances de 200 000 euros chacun, cautionnées pour partie par les communes de La Tremblade et du Château-d Oléron.

Les difficultés de l’Ucoma sont nées du rapprochement qu’elle a effectué avec la coopérative des Cinq ports et la Coopérative de carburant de l’Étang de Thau, en Méditerranée.

Une filiale fut constituée mais elle pâtit très vite de l’arrivée d’un concurrent proposant des produits analogues.

résumé art Philippe Baroux de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy