« Je pense être gêneur »

« Je pense être gêneur »« Je pense être gêneur ». Le torchon brûle dans l’équipe de Perspectives pour Royan 2014. Ou plus exactement «a brûlé» parce que si l’on en croit les protagonistes, on en serait presque à la fumée des cierges. Rien ne va plus donc entre les deux personnages principaux de cette équipe que sont Alain Larrain, tête de liste, et Michel Merle qui figurait en très bonne place et auquel était promis la fonction de premier adjoint, en cas de victoire contre le maire sortant Didier Quentin.

Tout allait pourtant pour le mieux dans le meilleur des mondes politiques possibles jusqu’au tout début de l’année.

Malgré leurs différences, les deux hommes avaient été à l’origine du club de réflexion Perspective pour Royan, dans le but de créer une liste apolitique d’opposition rebaptisée pour la circonstance Perspectives pour Royan 2014. Selon Alain Larrain, la rupture est aujourd’hui consommée.

C’est en janvier que la brouille entre les deux hommes est intervenue. Je lui ai dit que dans ce cas, je ne pouvais plus le prendre dans mon équipe.

» Et de préciser : «C’est vrai que la question de ma compagne a été évoquée, mais nous n’avions pris aucune décision puisqu’à ce jour, Philippe Most ne s’est toujours pas prononcé sur sa candidature.

Tout ça, c’est un prétexte, je crois surtout que je suis un gêneur car je suis de gauche. Michel Merle assure qu’il n’y a jamais eu d’explication franche avec Alain Larrain.

Il m’a dit : « Tu as toute ma confiance. » Et depuis plus rien, plus de nouvelles. Il ne ma jamais dit que j’étais évincé. De toute façon, je me serais retiré.

Michel Merle «sous le coup de la colère» assure ne pas vouloir réagir à chaud.

résumé art didier piganeau de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte