Les légionnaires ont du cœur

Les légionnaires ont du cœurLes légionnaires ont du cœur. Certes, a calculé le général Patrick Marengo, «l’âge moyen des 121 adhérents du comité royannais de la Légion d’honneur est de 81,5 ans», mais leur président leur prête «encore beaucoup d’idées et de compétences», qu’ils ont envie de mettre au service des autres. Patrick Marengo, vendredi soir, ne les a d’ailleurs pas invités à adopter un autre état d’esprit, rappelant que «la Légion d’honneur n’est pas une fin en soi, mais qu’elle oblige à l’engagement au profit d’autrui».

Jusqu’au 22 juin, donc, les «légionnaires» royannais oeuvrent pour le mieux-être d’autrui, par l’organisation d’une exposition réunissant au Palais des congrès des oeuvres de 10 artistes : deux invités d’honneur, la sculptrice Thérèse Scelles et le peintre Jean Geoffroy, et huit peintres amateurs, eux membres du comité de la Légion d’honneur.

Par l’organisation de cette exposition, le comité royannais a choisi d’apporter son soutien à l’association Trisomie 21 Deux-Sèvres.

À la rentrée, il présentera «Paroles de poilus», un projet mené avec des scolaires royannais.

Ces derniers prêteront leurs voix à la lecture de lettres de soldats ayant combattu durant la Première Guerre mondiale, des écrits à la fois très personnels et instructifs, aussi, sur les conditions dans lesquels les «poilus» ont vécu le conflit.

Sur le modèle de la conférence sur l’honneur que nous avons déjà organisé, nous donnerions la parole à plusieurs intervenants de différents horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.