L’Héritière

L’HéritièreL’Héritière. Son air étonné ne pouvait qu’exprimer sa sincérité. Il y a tellement de gens qui écrivent très bien que j’étais loin d’imaginer être le lauréat du Prix du roman de plage. Presque, parce qu’il en a déjà écrit une douzaine, mais «L’Héritage des Ruinard de Beaumont» est le seul qui ait été publié. C’est Chantal Émile, présidente de l’Association générale de Pontaillac (AGP), qui a remis le prix en présence d’Éliane Ciraud-Lanoue, adjointe à la culture, et Pierre Papeix, conseiller municipal.

Marc Decaudin, ce Parisien très attaché à la région royannaise où il passe plusieurs semaines par an, a donc remporté les suffrages du jury du Salon du livre de Pontaillac.

Chantal Émile a expliqué que le choix avait été compliqué et que le coeur du jury avait finalement balancé entre deux ouvrages.

C’est non seulement la qualité d’écriture, mais aussi l’originalité du sujet qui, finalement, a fait pencher la balance du côté de Marc Decaudin.

Non seulement elle découvre un patrimoine conséquent, mais aussi une série de secrets de famille assez bouleversants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer