La création offre une seconde vie

La création offre une seconde vieLa création offre une seconde vie. Hier, un groupe de curistes a participé à un atelier animé par Odile Breuillé, créatrice de bijoux, qui leur a proposé de confectionner un pendentif personnalisé. Dans son atelier et sur son «Facebook» (bidules et capsules), l’ancienne bibliothécaire et éducatrice de jeunes enfants est revenue à ses premières amours, la création artistique, après avoir vécu une période de dépression.

«L’art est vécu comme une thérapie, cela m’apporte beaucoup de faire partager mon savoir-faire», affirme-t-elle.

Son nouveau projet de vie lui permet de créer, de développer la créativité auprès des plus jeunes avec des séances en milieu scolaire, un travail avec des collectifs et des associations et des ateliers pour tous les publics, comme ici à l’établissement thermal.

Chutes de tissus, perles, boutons, dentelle, feutrine, cuir, boucles de ceinturon… À la faveur d’un vide-greniers, d’une visite chez Emmaüs ou d’un don, Odile Breuillé collecte régulièrement des matériaux qui deviennent des bijoux originaux, associés à des matières nobles.

«Ce qui devait être jeté est récupéré», confirme-t-elle, en expliquant qu’elle participe aussi à des projets multidisciplinaires avec d’autres créateurs.

Au départ, on voulait un salon de créatrices, mais on a décidé de l’ouvrir aux messieurs.

Avec bonheur, puisque nombre de créateurs ont accepté d’y participer. Ces artistes du département présenteront leurs oeuvres et interviendront via des ateliers proposés au public tout le week-end.

Résumé art Carine Mayau de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte