Foire d’empoigne

Foire d’empoigneFoire d’empoigne sur fond budgétaire. La Rochelle : foire d’empoigne sur fond budgétaire Vifs échanges, hier soir, sur le projet d’extension du Musée maritime dont les travaux vont se poursuivre en 2014. Au moins, la minute de silence observée à la mémoire de Nelson Mandela et de Jean-Louis Foulquier, en début de séance du Conseil municipal lundi soir, aura permis de poser les armes, l’espace d’un court instant.

Car, ensuite, le débat d’orientations budgétaires a tourné aux règlements de comptes, aux coups bas et à la campagne électorale.

«Compte tenu du contexte économique contraint, nous orienterons le budget de manière à répondre à trois priorités : ne pas augmenter la fiscalité et les charges des habitants, maintenir des services publics de qualité et poursuivre notre politique d’investissement afin de soutenir l’activité économique», ont indiqué, en préambule, Maxime Bono, le maire, et Anne-Laure Jaumouillié, adjointe aux finances et gagnante de la primaire PS face à Jean-François Fountaine.

Non seulement, les contributions de l’État baissent (le manque à gagner est fixé à 1 million d’euros pour 2014) mais les recettes fiscales provenant des droits de mutations continuent de dégringoler (une perte de 700 000 euros est estimée).

C’est à cause de mesures nationales comme la revalorisation des bas salaires et la suppression de la journée de carence.

Ce qui équivaut à plus de 2 millions d’euros de dépenses supplémentaires.

Des solutions qui n’ont pas convaincu Olivier Falorni, ancien adjoint aux finances.

Dans ce contexte de tensions budgétaires, certains projets devront donc être «différés» et certaines réformes devront attendre.

«Ne mettez pas 2014 entre parenthèses et ne vous contentez pas de laisser faire vos successeurs, il est encore temps d’agir en changeant de culture économique», a attaqué l’élu centriste Arnaud Jaulin, reprochant leur attentisme au maire et à son équipe.

Le ton était ainsi donné, transformant le débat en bilan financier du mandat.

Mais, pour Anne-Laure Jaumouillié, il est urgent d’attendre, ou tout au moins de prendre son temps.
résume art Stella Dubourg du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer