Haut débit, coût maxi

Un réseau Internet haut débit avec une puissance de 2 mégabits est aujourd’hui garanti dans la majorité des foyers de Charente-Maritime. L’impulsion politique donnée en 2006 par le sénateur UMP Claude Belot, à l’époque président du Conseil général, s’est avérée déterminante. À travers une délégation de service public confiée à Axione et sa filiale 17 Numérique, un maillage de l’ensemble de la Charente-Maritime a été assuré par la collectivité départementale.

Notamment dans les zones rurales que les fournisseurs d’accès à Internet et opérateurs de téléphonie mobile n’ont pas été pressés d’investir.

Internet évolue à vitesse grand V et, comme les entreprises, les particuliers réclament aujourd’hui un débit supérieur, du très haut débit pouvant aller jusqu’à 50, voire 100 mégabits.

Claude Belot suggère qu’il s’appuie sur des partenariats, notamment avec les communautés de communes. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.