Les chasseurs n’ont pas assez chassé, ils sont condamnés

Le glaive de la justice, en l’occurrence celui du tribunal d’instance de La Rochelle, vient de frapper trois Associations communales de chasse agréées (Acca) de l île de Ré pour n’avoir pas assez tué de lapins de garenne. Pour les trois plaignants, un horticulteur du Bois-Plage et deux vignerons de La Flotte et de Sainte-Marie, le manque de moyens engagés par les Acca, dans leur mission pour limiter la population des rongeurs vu les dégâts qui ont commencé durant l’hiver 2009-2010 sur leurs cultures, est criant.

La menace n’est pas lancée en l’air et, si elle est ainsi brandie, c’est aussi que les présidents des Acca savent que leur action est indispensable sur le territoire rétais.

Ils s’accordent à rassembler tous les acteurs, dont les associations environnementales, les communes, le Conseil général et le Conservatoire du littoral, afin de mettre aussi en place, comme le demandent les présidents des Acca, un vaste plan de réduction des friches, du fait du nombre toujours moindre d’exploitants agricoles.

«Ces friches sont un terrain de prédilection pour le gîte et la multiplication des lapins», souligne Lionel Pinaud, président de l’Acca de La Flotte-en-Ré. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer