Les machines à remonter le temps du motard

 Même quand il est au guidon de ses motos anciennes qu’il a retapées. Alignées les unes à côté des autres, toutes briquées comme un sou neuf, les engins permettent de remonter le temps jusqu’en 1927, date d’origine d’une Peugeot P 102 achetée en 1999.

Adhérent du club saintongeais de véhicules d’époque, qui organise ce week-end sa quinzième bourse d’échanges rétro (voir ci-contre), l’intéressé a ainsi redonné une seconde jeunesse à de nombreuses motos qui affichaient déjà quelques kilomètres au compteur.

Lorsque nous sommes allés chercher la moto dans les Landes, mon épouse ne voulait pas que je la ramène.

Elle avait peur qu’on nous prenne pour des ferrailloux», en rigole encore Henri qui s’occupe de tout, «sauf de la partie mécanique.

Le Saintais avoue une certaine nostalgie pour ces engins.

Après avoir eu plusieurs motos à l’âge adulte, il décide de revendre la dernière pour s’acheter une 2 CV.

Il avait laissé un peu tomber son amour pour «les bécanes» lorsqu’un beau jour, en rentrant dans son garage, au milieu des années 1980, il découvre une Terrot. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité