Les troupes logées chez l’habitant ou sous la tente

PHOTO L. JAHIER
Le lycée horticole de Chadignac n’hébergera plus, cet été, les troupes folkloriques, comme il le faisait depuis une décennie, moyennant un forfait journalier versé par les Jeux Santons. Se retrouvant le bec dans l’eau, le festival de folklore a sollicité la mairie de Saintes afin de pallier cette défaillance dans les meilleurs délais.

«Ce qu’a très bien fait Margarita Sola», assure Jean-Noël Garcia.

Grâce à la première adjointe, les responsables des Jeux Santons ont contacté le maire de Saint-Sauvant, Alain Séris, qui prêtera le terrain communal de l’ancien centre de loisirs de Pidou.

Il positionnera un deuxième site d’hébergement sur le terrain de football de Nancras, en accord avec la municipalité locale.

Le vice-président a contacté toutes les familles d’accueil qui, les années passées, hébergeaient déjà les artistes entre la fin du Festival et leur départ de France. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.