Plus de lits, plus de confort et plus d’emplois

 L’établissement est restructuré et agrandi depuis son site d’origine, rue Pierre-et-Marie-Curie, jusqu’au terrain acheté boulevard Pouzet, celui-là même qui accueillait la fameuse maison Pigeon, démolie pour les besoins de cette extension. «Les travaux n’étaient pas possibles en site exploité», commentait Lionel Desage, le président d’Auvence, venu visiter le chantier en début de semaine.

Dans ce bâtiment à un étage, on trouvera à terme quinze chambres de 18 à 24 mètres carrés.

Ici, vingt-deux chambres de 21 mètres carrés avec salle d’eau et patio individuels verront le jour.

Au total, l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) passera de 48 à 59 lits quand il rouvrira, normalement en janvier 2011.

Pour la coquette somme de 3 millions d’euros, Auvence remettra la maison de retraite aux normes actuelles. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité