Un collectif prend forme contre les zones blanches

Vivant dans des communes ou des parties de communes non desservies par l’ADSL (Internet haut débit), des usagers de Haute Saintonge sont vent debout. Cette dame en est à dix lettres recommandées avec accusé de réception, envoyées au fournisseur d’accès, 17 Numérique, au département.

Pour ma part, j’ai suspendu les règlements de mes factures à hauteur de 29,90€

Cet homme d’Ozillac témoigne, lui aussi d’impossibles connexions, de courriers sans réponse «et, de ce fait, d’aucune alternative qui puisse nous être proposée face à un service que nous payons et qui n’est pas rendu».

Alors, afin de pouvoir monter un collectif pour mieux se défendre, ils lancent par voie de presse,un appel à ceux qui, dans la région, «rencontrent avec ce service les plus grandes difficultés : coupures intempestives, souvent de très longue durée, débit insuffisant, connexions impossibles, service clients et service après-vente inopérants, service comptable facturant des connexions inexistantes, courriers recom- mandés sans réponse, appels téléphoniques coûteux sans aucun résultat (avec attente facturée illégalement), bref tous ceux dont les démarches restent sans effet».

info, qu’ils capteront chez des amis, ils invitent ceux «qui souffrent de cette fracture numérique, à ne pas rester isolés» et à les rejoindre pour témoigner de ce qu’ils vivent. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.