Dans la forêt de la Coubre tout est fait pour éviter un incendie

Dans la forêt de la Coubre tout est fait pour éviter un incendieL’incendie du Var rappelle aux plus anciens l’incendie de la forêt de la Coubre, près de Royan en 1976. Des habitants et même des animaux du zoo de la Palmyre avaient été évacués. Ce sont finalement les tranchées pare-feu creusées avec des tractopelles qui avaient empêché les flammes de ravager la commune, mais 1076 hectares de forêt avaient brulé.

Depuis, un exercice d’évacuation : EVAC 17 mené dans deux campings de la forêt de la Coubre en septembre 2017 par la préfecture de Charente-Maritime a permis d’affiner les procédures.

Trois caméras thermiques travaillent « en triangulation » explique le Commandant Pierre-Antoine Meunier des pompiers : elles sont situées à Saint Augustin, Saint Georges de Didonne et la Tremblade ; « Plus le départ de feu est identifié rapidement, plus on peut rapidement déclencher des moyens mis en alerte en fonction du niveau de risque feu de forêt », c’est ce qu’on appelle la politique des « feux naissants » ajoute-t-il.

À LIRE AUSSI >>
Optimiser le prélèvement du bois de la forêt de la Coubre sans la détruire

S’y ajoutent les patrouilles et les observations des agents de l’Office National des Forêt (ONF). Ils sont mandatés par le conseil départemental pour débroussailler les bords des routes départementales 25 et 268 qui traversent la forêt.

« Ils nettoient sur une largeur de 10 mètres de chaque côté de la route, on fait un élagage aussi à hauteur d’homme pour éviter, si un automobiliste jetait un mégot, des départs de feu » indique Dominique André, un des responsables de l’ONF dans la forêt de la coubre.

Il est interdit d’allumer un feu en forêt, mais il y a toujours des imprudents qui s’y risquent : « cette année j’ai verbalisé 2 personnes depuis le début de l’été » dit Dominique André. L’amende est de 135 €.

Une vingtaine de citernes de 60 M3 sont aussi enterrées dans la forêt pour que les pompiers puissent se ravitailler en eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité