Qui votera pour qui dimanche prochain?

Qui votera pour qui dimanche prochain?Qui votera pour qui dimanche prochain? Comme on le sait, ils seront quatre pour cette deuxième manche des municipales : le maire sortant Didier Quentin, Thierry Rogister avec l’étiquette du Front national, Alain Larrain, sans étiquette mais connoté droite et Régine Joly socialiste.

Avec plus de 43 % au premier tour, très loin devant les 16 % du Front national, Didier Quentin n’a pas trop de soucis à se faire : en restant à ce même score au soir du second tour il remporterait 25 sièges sur 33.

Restent les huit que les trois autres listes devront se partager. Compte tenu de leur trop faible score, Philippe Most ancien maire, sans étiquette, mais plutôt au centre droit, et Jacques Guiard, communiste, sont obligés de renoncer.

Mais que vont faire leurs électeurs au second tour?

Opérer une répartition mathématique des voix serait une hypothèse, mais n’oublions pas que nous sommes à Royan, et quoi qu’en disent certains, à Royan, la politique, c’est toujours un peu compliqué à cause des divisions qui depuis des lustres sont le sport national… Lundi, les états-majors ont discuté, des courriels ont été échangés, certains appelant de leurs voeux des fusions de listes pour sauver les meubles, d’autres refusant tout net.

Total, à gauche comme à droite, il n’y aura pas de fusions.

Que vont donc faire les électeurs de Philippe Most («J’aime Royan») et de Jacques Guiard («Royan Solidarité»)?

Hier mardi, on y voyait un peu plus clair sur les intentions de chacun.

L’ultime tentative de Jacques Guiard de rapprochement avec Régine Joly ayant échoué lamentablement dès dimanche soir, on ne pouvait pas s’attendre à des cadeaux de la part du chef de file de «Royan Solidaire».

Résumé didier piganeau de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy