Une réorganisation qui ne passe pas

Une réorganisation qui ne passe pasUne réorganisation qui ne passe pas. Hier matin, une poignée de délégués CGT du personnel de la SNCF tenaient symboliquement le pavé devant la gare de Saujon, avant de faire de même dans l’après-midi à Saint-Jean-d Angély, deux gares visées par la nouvelle disposition de la direction régionale de la SNCF : réduire l’amplitude horaire d’ouverture de la billetterie de ces gares, ainsi que de celles de Jarnac et Châteauneuf, en Charente.

Délégués CGT du personnel, Frédéric Giraudot et Bruno Labrousse précisent bien que «l’emploi n’est pas visé, pour l’instant».

Jusqu’à présent, dans les quatre gares précitées, les agents dits de circulation ont aussi la charge de la commercialisation des billets aux voyageurs, du petit matin jusqu’au soir.

À partir du 2 mai, les guichets ne seront plus ouverts que de 9 heures à 18 h 30.

Les délégués CGT ont tenté de convaincre sa direction de renoncer à cette nouvelle organisation.

Ils ont aussi alerté les élus locaux.

Le maire de Saujon, Pascal Ferchaud, est venu à leur rencontre hier matin.

Il a fait part de sa propre désapprobation, par courrier, à la direction régionale de la SNCF, au ministre des Transports également, Frédéric Cuvillier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.