Le catamaran enfin libéré

Le catamaran enfin libéré. Échoué depuis le 5 février sur la plage de Vallières côté Saint-Georges-de-Didonne lors des fortes marées, le voilier de 16 mètres et pesant près de 30 tonnes destiné à la location n’avait pas bougé d’un pouce, les deux flotteurs enfoncés de plusieurs centimètres dans le sable. Lors des grandes marées, les attaches qui le retenaient au ponton du port de plaisance avaient rompu et, poussé par le vent dans la nuit, il avait atterri à Vallières à quelque deux kilomètres du port.

Trop de mer, trop de vent, tranchée de dégagement pas assez large.

Pierre Becker, président de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) de Royan, et Pierre Cuénoud, patron de la vedette de sauvetage ainsi que les responsables de l’entreprise de terrassement CDTP de Marennes avaient évalué la situation dès samedi soir, et selon eux l’opération avait toutes les chances de réussir.

Hier à 7 heures, une pelle mécanique et un chargeur étaient au travail pour une course contre la marée : creuser en quelques heures une immense tranchée de plusieurs dizaines mètres de long et profonde de deux mètres à l’arrière du voilier.

Quelque 1 500 mètres cubes de sable ont été déplacés.

À 16 heures, sans doute près d’un millier de personnes étaient autour du voilier et sur les buttes de sable alors que la vedette de la SNSM, à deux cents mètres au large, commençait à retenir le voilier à l’aide de deux bouts parallèles.

À 16 h 46, quelques grosses vagues complaisantes sont venues en aide à la marée et le voilier a pu enfin flotter librement. Le bateau a été conduit jusqu’au port de plaisance où il sera expertisé.

Résumé art didier piganeau de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte