Patema

PatemaPatema. Alors que débute cette semaine le 41e Festival de la bande dessinée d’Angoulême, les cinémas de Royan et de Cognac (1) ont décidé de rendre hommage à une autre passion française : le manga. Le pays s’avère être le deuxième plus gros consommateur de ces bandes dessinées niponnes après le Japon et, loin devant, les États-Unis. Programmateur pour le compte des cinémas de Royan et Cognac, Guillaume Mousset a ainsi mis sur pied la première édition du Festival du manga.

Plusieurs projections vont être proposées chaque jour jusqu’au 4 février dans leurs salles respectives. Cinq références ont été retenues, à commencer par le film d’animation de Shinji Aramaki, «Albator».

Le festival dédié au manga s’offre même le luxe de proposer une avant-première avec «Patema». Plusieurs séances seront proposées chaque jour dans des salles dédiées.

Le prix des projections a été fixé à 6,10€. Un pass de 20 euros pour cinq films est également proposé aux amateurs.

Vendredi, une soirée spéciale débutera à 20 h 45, à Royan, avec deux films d’animation diffusés à la suite. Bref, de bonnes conditions pour découvrir ou revoir des oeuvres encensées dans le monde entier.

art de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.