Un référendum pour l’incinérateur

Un référendum pour l'incinérateurUn référendum pour l’incinérateur. Michel Gaillot a annoncé qu’il était partisan d’un référendum local à l’échelle des collectivités territoriales concernées par le futur centre de traitement des déchets ménagers à Echillais. Dans un communiqué, il note que le projet a d’abord été accueilli par les riverains de la BA 721, des riverains des villages proches du site et membres du Conseil municipal d’Echillais « positivement du fait notamment de ses performances technologiques et sanitaires ».

Avant de souligner « qu’un mouvement de contestation est apparu et n’a cessé de se développer » « lorsqu’il a été présenté au grand public lors d’une réunion d’information » à l’automne dernier.

Évoquant ensuite un déficit d’information du grand public, il regrette « que le débat actuel se soit progressivement transformé en dialogue de sourd. »

C’est pourquoi après avoir rappelé le « principe de précaution » qu’il avait déjà soulevé la semaine dernière devant les membres de l’Agglomération, il soumet l’idée d’organiser « comme le permet la loi, un référendum local au niveau des collectivités territoriales concernées, celui ci ayant valeur de décision ».

« N’ayant pas eu droit aux premiers mots, il conviendrait de leur proposer d’avoir le dernier mot », justifient le candidat et sa liste.

résumé art D. B. de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy