Entre tradition et adaptation

Entre tradition et adaptationEntre tradition et adaptation. Dans les souvenirs de Lioudmila Allegant, Noël reste une image fugace. En Russie, les coutumes religieuses ont été réprimées, si bien que, petite, elle n’a jamais vraiment fêté Noël dans son pays. Les orthodoxes fêtaient Noël au Nouvel An. La professeure de russe de l’association saintaise Cours de russe 17 est arrivée en France en 1989. Après, dans nos calendriers, il faut savoir que tout est inversé.

Le Russe fête le Nouvel An comme les Français, puis Noël orthodoxe dans la nuit du 6 au 7 janvier, puis l’ancien Nouvel An dans la nuit du 13 au 14 janvier!

Pour faire simple, en ajoutant le Noël traditionnel du 24 et 25 décembre, Lioudmila se retrouve aujourd’hui avec quatre grandes fêtes cochées dans son calendrier de décembre à janvier.

En célébrant pour la première fois Noël dans la famille de mon mari français, il y a longtemps, j’ai même été surprise.

Lioudmila s’est retrouvée confrontée, à l’époque, à une tradition très familiale de repas et d’échanges de cadeaux. Les gens se réunissaient en groupes pour aller d’une maison à l’autre chanter et récolter des confiseries pour les enfants.

Côté plat, Lioudmila revoit encore un porcelet farci sur la table, «mais sinon, on mangeait de tout».

Jeanna, son amie moscovite, a quitté la Russie un peu plus tard.

La musicienne a connu la Russie privée de Noël et celle qui a recommencé à le fêter.

Elles disent même profiter des nombreuses fêtes entre les coutumes françaises et russes.

Ainsi, les Russes du secteur se retrouvent tous, en famille et entre amis, pour le Nouvel An et le Noël orthodoxe.
résumé art emmanuelle chiron de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte