La dioxine n’est plus un problème aujourd’hui

La dioxine n’est plus un problème aujourd’huiLa dioxine n’est plus un problème aujourd’hui. Fini le temps des incinérateurs pollueurs! Les années 80, où la dioxine était soupçonnée de tout, sont loin derrière nous comme le démontrent les études épidémiologiques. Certes, la dioxine reste cancérigène mais elle serait désormais sans risque pour l’homme et l’environnement. Tel est le message diffusé hier par le professeur de toxicologie Jean-François Narbonne, à la presse.

Déstabilisés par la mobilisation citoyenne de ces dernières semaines, les élus du syndicat intercommunautaire du littoral (SIL) qui porte le projet du centre multifilière de traitement des déchets ménagers d’Échillais ont choisi d’inviter un éminent spécialiste des contaminants organiques et expert auprès de l’Agence nationale de sécurité alimentaire.

Après un oral de plus d’une heure devant les journalistes, le toxicologue était aussi venu parler devant les élus de la CAPR tous acquis à la cause.

Reste un mystère : alors que les opposants multiplient les réunions publiques et les rassemblements, pourquoi le SIL persiste à ne pas faire de même?

La semaine dernière encore, réunis en conseil communautaire, les élus d’Échillais en première ligne ont demandé également la création d’un comité indépendant.

Mais « seule la préfecture peut prendre la décision » avait alors rétorqué Bernard Grasset, président de la CAPR et du SIL tout en promettant refaire une demande, par courrier, à la préfète.
résumé art de Agnès Lanoëlle du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte