A quand le TGV en gare de Royan ?

«2017 si tout va bien», assurait dernièrement le président du Conseil général de Charente-Maritime, Dominique Bussereau. Ce train à grande vitesse, on en parle et l’attend depuis des lustres.Et jeudi au Palais des congrès, la soirée «L’impact du TGV dans une station balnéaire» organisée par l’association Idées en mouvement à laquelle ont assisté environ 300 personnes, montrait l’intérêt que les Royannais portent au sujet.

C’est en effet le désenclavement qui est en jeu et donc une meilleure qualité de vie pour les entreprises, les touristes et les habitants de la presqu’île d’Arvert.

Didier Quentin, député maire de Royan était également à la tribune.

À Arcachon comme aux Sables-d’Olonne, le TGV est arrivé au milieu des années 2000.

Mais comme l’ont rappelé les élus, des aménagements ont été nécessaires pour accompagner l’arrivée des trains à grande vitesse : desserte des villes proche en bus rapides, réaménagements des gares, etc.

Les Conseils généraux de Charente et de Charente-Maritime sont enfin tombés d’accord en novembre dernier pour procéder aux travaux d’électrification notamment entre Angoulême et Saintes puis entre Saintes et Royan, ce qui de fait permettrait la circulation des TGV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer