Trois candidats opposés au projet actuel

Trois candidats opposés au projet actuelTrois candidats opposés au projet actue d’incinérateur. André Bonnin veut une remise à plat du futur incinérateur.Alexis Blanc est sur la même position, Dominique Droin est contre.Candidat PS aux municipales de mars, André Bonnin se prononce pour «une remise à plat» du futur centre multifilières de traitement des déchets d’Échillais, dénommé «hyperincinérateur» par ses opposants.Une décision que le candidat a prise à l’issue d’une réunion de son association Rochefort Rassemble, jeudi, au cours de laquelle il avait convié à débattre le maire d’Échillais, Henri Sanna (partisan du projet) et plusieurs membres de l’association Pays rochefortais Alert’, fervente détractrice.

Premier grief avancé par André Bonnin, le processus de décision «mené dans le secret qui aurait mérité d’être plus démocratique».Des déclarations à interpréter comme une volonté de se démarquer du président de l’Agglo, Bernard Grasset?

«Si a priori, il n’existe aucun danger sanitaire majeur», il déplore ne «pas disposer d’études à long terme».Tout comme il souhaite avoir des éclaircissements sur la qualité des produits issus du traitement, comme le compost.

Il relève enfin une «contradiction entre l’entrée en vigueur en 2017 de mesures tendant à réduire le nombre de déchets produits et la nécessité de faire tourner l’incinérateur».

Le dernier à se prononcer sera Hervé Blanché (UMP-UDI) : tançant «les prises de position électoralistes», il indique «attendre que l’Agglo, dont je ne fais pas partie, me remette le dossier sur le projet, que je lui ai demandé».
de Sudouest par David Briand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte