Vingt et un jours de montage pour le chapiteau

Depuis le 3 avril, son équipe – une quinzaine de personnes – travaille main dans la main avec les 35 ouvriers de La Coursive de La Rochelle à la construction du chapiteau qui accueillera, le 28 avril, le nouveau spectacle de Bartabas, Calacas. À l’origine, nous devions commencer les travaux le 14, mais après avoir fait de nombreux repérages au fort d’Aubervilliers, le siège de Zingaro, je me suis dit que ce n’était pas possible! Heureusement, la Communauté d’agglomération nous a donné l’autorisation de débuter le 3.

Après le terrassement, élément de sécurité indispensable pour installer le tout nouvel équipement, des géomètres ont marqué 450 points où seront fixées les pinces qui retiendront le chapiteau.

Nous travaillons sur des logiciels d’architecture pour une sécurité optimale. Le public pourra profiter du spectacle sans crainte.

Puis il y a eu la montée des quatre mâts principaux, destinés à soutenir le dôme. Ils sont posés sur des plots de béton armé.

Leur installation est chaque fois une prouesse technique. Seul le chef de chantier se trouvait au milieu. Mais il faut une trentaine de personnes pour y parvenir.

La mise en place du dôme est aussi un moment très symbolique dans la naissance d’un chapiteau.

Le dôme est monté tout doucement le long des mâts avant d’y être fixé. C’est une opération très compliquée parce que la toile pèse plusieurs tonnes.

Travail difficile aussi, fixer les poteaux de tour, 78 au total. S



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte