L’aéroport de La Rochelle-Ré dans le collimateur de Bruxelles

Aeroport de La RochelleLa Commission européenne a annoncé mercredi avoir ouvert une «enquête approfondie» sur l’aéroport de La Rochelle-Ile de Ré. Le soupçon vaut aussi pour les avantages qu’elle accorde aux compagnies low-cost qui le fréquentent. Les exonérations de redevances et autres contrats de partenariat peuvent-ils être assimilés à des subventions, au mépris des règles communautaires sur la libre concurrence ?

Dans le collimateur de la Commission, les 8 millions d’euros d’avances de trésorerie consentie à la CCI, ainsi que les 3 millions d’euros qu’elle a touchés entre 2002 et 2005 du Feder, de la Région, du Département et de la Communauté d’agglomération de La Rochelle.

La Chambre régionale des comptes avait déjà épinglé la CCI de La Rochelle pour les subventions accordées à Ryanair, EasyJet et autres Flybe.

Qu’elles soient pérennisées, comme c’est le cas pour La Rochelle-Londres exploité par Ryanair, «génère des distorsions de concurrence».

Thomas Juin préfère citer d’autres chiffres : les 229 000 passagers accueillis en 2011 (+ 15 %) et les 35 millions d’euros de retombées économiques qu’ils ont générées. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.