Ségolène Royal refuse de financer le « plan digues » en Charente-Maritime

La présidente PS de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a déclaré mardi à La Rochelle qu’elle refusait que le conseil régional finance dans le cadre du « plan digues » les travaux de remise en état des digues littorales en Charente-Maritime. La région Poitou-Charentes « n’ira pas sur les digues parce que ça voudrait dire que c’est la région qui est responsable du mauvais entretien des digues et ça il n’en est pas question », a-t-elle indiqué en marge d’une réunion sur le développement de la filière nautique.

A cette occasion, elle a annoncé le déblocage par la région de 12 millions d’euros pour l’extension du port des Minimes.

« En aucun cas, le contribuable régional ne sera pressuré pour financer des travaux qui relèvent de la seule responsabilité de l’Etat », a-t-elle ajouté.

Le président du conseil général de Charente-Maritime « Dominique Bussereau était ministre, il était bien placé pour mobiliser les fonds de l’Etat pour entretenir les digues, ce qu’il n’a pas fait », a-t-elle encore dit.

La région a d’autres compétences, elle investit sur les TER, elle investit sur les ports, elle fait du développement économique », a encore déclaré la candidate aux primaires socialistes. S






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer