Ségolène Royal refuse de financer le “plan digues” en Charente-Maritime

La présidente PS de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a déclaré mardi à La Rochelle qu’elle refusait que le conseil régional finance dans le cadre du “plan digues” les travaux de remise en état des digues littorales en Charente-Maritime. La région Poitou-Charentes “n’ira pas sur les digues parce que ça voudrait dire que c’est la région qui est responsable du mauvais entretien des digues et ça il n’en est pas question”, a-t-elle indiqué en marge d’une réunion sur le développement de la filière nautique.

A cette occasion, elle a annoncé le déblocage par la région de 12 millions d’euros pour l’extension du port des Minimes.

“En aucun cas, le contribuable régional ne sera pressuré pour financer des travaux qui relèvent de la seule responsabilité de l’Etat”, a-t-elle ajouté.

Le président du conseil général de Charente-Maritime “Dominique Bussereau était ministre, il était bien placé pour mobiliser les fonds de l’Etat pour entretenir les digues, ce qu’il n’a pas fait”, a-t-elle encore dit.

La région a d’autres compétences, elle investit sur les TER, elle investit sur les ports, elle fait du développement économique”, a encore déclaré la candidate aux primaires socialistes. S






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.