Le Gallia retrouve l’équilibre financier

photo D.R.
L’assemblée générale de l’association qui gère le Gallia théâtre est prévue en mai, mais son directeur Michel Roudier peut d’ores et déjà affirmer une tendance : les finances sortent du rouge.En ces temps de disette, le spectateur n’a, en effet, pas boudé son plaisir d’aller se changer les idées au théâtre.Et ce malgré une programmation allégée des grosses machines, trop onéreuses pour la structure aux reins fragiles.

Aujourd’hui le Gallia représente 3 000 adhérents, 30 000 spectateurs pour l’activité autour du spectacle vivant.

C’est avec ce pedigree que le Gallia part à la recherche de partenariats.

Et il y a aussi tout le travail avec la Sémis (Société d’économie mixte immobilière de Saintonge) qui permet à un public plus défavorisé d’accéder à la culture.

Après la Sémis et le Crédit mutuel, qui ont tous deux renouvelé leur partenariat, le garage Renault a signé une nouvelle convention.

Dans la même démarche, le Gallia a organisé une autre soirée afin d’intéresser d’autres chefs d’entreprises au mécénat culturel à l’occasion du spectacle de Jacques Weber le 31 janvier.

De nouveaux partenaires du côté de Cognac notamment, avec les cognacs Courvoisier. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy