La dame des bois

La dame des boisLa dame des bois. La chasse à la bécasse, c’est une histoire à quatre : l’oiseau, le chien, l’homme et la forêt. La bécasse, oiseau minuscule (à peine 50 centimètres de haut, environ 300 grammes) est l’un des rares animaux 100 % sauvage. La bécasse ne supporte pas la captivité. Ce petit oiseau dispose en outre d’une vision à 360 degrés et d’un bec hyper-performant.

Le petit migrateur fascinant car il est très difficile à repérer et s’envole à une vitesse quasi supersonique. «Elle se pratique au chien d’arrêt», explique André Delage, vice-président du CNB de Charente-Maritime.

Pointer, setter ou braque sont les chiens préférés des bécassiers.

«Outre le baguage qui nous permet de connaître les effectifs, nous effectuons régulièrement des lectures d’ailes, ce qui nous fournit des informations intéressantes sur l’âge de l’oiseau», poursuit André Delage.

Les bécassiers sont évidemment attentifs au PMA (prélèvement maximum autorisé). Et souhaitent que les carnets de prélèvement soient rigoureusement tenus.

Enfin, le bois, la forêt constituent des éléments essentiels pour cette chasse. La «dame des bois» y vit la plupart du temps, il lui arrive même de s’y reproduire (comme dans la forêt de Moulières, dans la Vienne).

Elle n’en sort que tôt le matin ou tard le soir pour se rendre dans les vignes, notamment pour chercher sa nourriture (essentiellement constituée de vers de terre).

Résumé art Philippe Brégowy de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte