Les 1 001 Vagues se méfient du mariage

Les 1 001 Vagues se méfient du mariage
.
Les 1 001 Vagues se méfient du mariage.Le poète qu’il est parle de son «Panthéon» des auteurs dramatiques.Le metteur en scène et comédien de la compagnie des 1 001 Vagues porte aux nues deux génies : «Shakespeare et Tchekhov».En attendant de créer, en 2013, le «Songe d’une nuit d’été» du premier, Dominique Courait nourrissait le désir de renouer avec le jeu de comédien, qu’il a délaissé ces derniers temps au profit du travail de mise en scène.

L’intitulé, d’un bel optimisme, recouvre en réalité trois pièces, «La demande en mariage», «Les méfaits du tabac».

Avec un certain régal, ils incarneront ces «personnages complexes» que Tchekhov a «le talent de dépeindre» dans toute l’ampleur de leurs préoccupations.

C’est ce trait que Marie-Hélène Lelièvre apprécie particulièrement, en écho à l’estime que Dominique Courait porte lui-même à l’auteur russe.

«Les méfaits du mariage» usent d’un ressort vieux comme la dramaturgie : le décalage.

De ce subtil équilibre dans le jeu naît un triptyque à la fois distrayant et profond.S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.