La couture fait son nid

.
photo e. c.
Presque un an après, le camion à l’éclatante couleur violine est toujours là. Aussi visible que le sourire au milieu du visage de sa propriétaire, Delphine Dupas. La couturière retoucheuse, diplômée à 29 ans après un changement radical de carrière, avait créé le concept de Mobil couture en février dernier. Un camion-atelier de couture qui se déplace de marché en marché. Une proposition de commerce ambulant pas banal pour ce métier qui s’exerce généralement dans des boutiques bien sédentaires.

C’est surtout un sacré pari pour cette trentenaire, ancienne animatrice dans une maison de retraite. Comme pour tous les commerces, il y a des périodes creuses.

Mais je ne regrette rien du tout! Delphine Dupas commence l’année 2012 avec un bon bilan de démarrage en tant que micro-entrepreneur.

Son concept accroche l’oeil et séduit. Certains me parlent de leurs enfants qui se demandent quoi faire et qui pourraient se lancer là-dedans.

Delphine Dupas commence à y réfléchir sérieusement. La véritable ambition de la couturière va au-delà.

À terme, elle aimerait monter son atelier-magasin qui exposerait et vendrait les oeuvres de jeunes créateurs.

Mobil couture s’installe tous les mardis matins sur le marché Cours Reverseaux à Saintes et le jeudi matin à Bellevue. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte