A Royan, le concombre ne compte que des amis

Un concombrePas un seul de ses «clients» de la journée n’a abordé les récents soupçons qui ont pesé sur le concombre espagnol, trop rapidement et finalement injustement présenté comme le porteur de la bactérie Eceh qui a déjà tué 19 personnes en Europe, dont 18 en Allemagne. La responsable du service santé s’attendait, au moins, à une boutade, en mettant au menu de la journée Fraîch Attitude, hier, un gaspacho de tomate et de concombre.

Alexandra Rémy avait même préparé sa réponse : «Ce sont des concombres français de France», aurait-elle plaisanté.

Les centaines de personnes qui ont pris le temps de fréquenter les stands de l’opération de promotion des fruits et légumes n’ont visiblement pas cédé à la psychose.

Les seniors participants à l’atelier «cuisine et nutrition» du programme Pensa ont servi près de 1 500 gobelets généreusement remplis de fraises, d’abricots, de cerises, de bananes.

Ces éléments essentiels d’une alimentation saine sont au menu des écoliers depuis des années, à plus forte raison depuis 2002 et la participation de Royan au programme expérimental Épode, «Ensemble, prévenons l’obésité des enfants». S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte