Ressource en eau : un périmètre à protéger

Des travaux importants devront être menés dans la zone industrielle des Charriers afin d’éviter tout risque de pollution ponctuelle ou accidentelle du captage d’eau de Lucérat, qui se trouve en contrebas et alimente la ville de Saintes en eau potable. Depuis le 7 janvier 2008, un arrêté préfectoral définit le périmètre de cette résurgence à protéger. Pour prévenir tout risque de pollution du captage qui proviendrait de l’activité industrielle, les travaux les plus urgents, estimés à environ 2 millions d’euros, seront d’abord engagés sur un bassin versant.

«Nous partons à la chasse aux subventions», prévient Frédéric Mahaud, l’élu en charge du dossier à la Ville de Saintes.

«Il existe sur le site 16 installations classées pour la protection de l’environnement, dont trois sont soumises à autorisation», renseigne Jacques Bertot, directeur adjoint des services techniques de la Ville de Saintes.

Le périmètre de la zone d’activités des Charriers a été découpé en sept sous-zones. L’eau de ruissellement provenant de ce bassin, où sont domiciliées quelques entreprises, descend, en effet, directement vers le captage.

«Sans faire de catastrophisme, imaginons qu’un camion rempli de gazole se renverse avec tout son chargement\u2026 On parle bien de principe de précaution», insiste Frédéric Mahaud.

Des buses, conduites qui permettent l’écoulement de l’eau, seront vraisemblablement posées dans les fossés ainsi qu’un bassin de récupération et une pompe de refoulement. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy