En 2010, grâce à l’exportation, le cognac bat un nouveau record

Si les résultas 2010 sont bons pour la filière charentaise, c’est aussi que les marchés montent en gamme : une  » prémiumisation « , comme disent les spécialistes. Ainsi, sur les 153 millions de bouteilles vendues l’an passé (+ 18 % sur un an), nous avons de plus en plus de qualités supérieures (VSOP et XO). L’étude prospective réalisée dans le cadre du futur salon Vinexpo par le cabinet anglais IWSR laisse entrevoir de belles perspectives.

D’ici à 2014, le couple cognac-armagnac (les deux vignobles sont analysés ensemble mais le second est tout à fait minoritaire en volume) devrait voir ses ventes croître de 5 %.

Alors qu’un léger frémissement, sur les volumes, voit le jour sur le marché du vrac à Bordeaux – tiré par la demande chinoise – la profession travaille à un système pour regrouper l’offre.

Rappelons qu’il y a quelques années, un blocus fut organisé pour lutter contre les transactions au-dessous de 1 000€ S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité if( get_option( 'gdpr_consent_until_display' ) === '1' ){ ?>* for } ?> if( get_option( 'gdpr_consent_until_display' ) === '1' ){ ?> Click to select the duration you give consent until. } ?>

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Exit mobile version