Le plan-relief fait sa pub sur un mini-site Internet

Le plan-relief de Rochefort est la pièce maîtresse du musée d’art et d’histoire. «Nous commençons toutes les visites de la ville par le plan-relief, car c’est un outil de développement majeur de notre discours», annonce David Bodin, adjoint au conservateur. À Rochefort, l’arsenal a même eu droit à une sorte de zoom avec une échelle au 1/500e tellement il était stratégique.

Ne nous y trompons pas, ce plan-relief ne date pas de Louis XIV, mais du XVIIIe siècle.

Et c’est le ministre de la Marine qui l’avait commandé à l’ingénieur mécanicien Touboulic.

Un bel outil de médiation culturelle pour mieux faire connaître ce petit bijou qui nous raconte comment était Rochefort, sa corderie, sa machine à mâter, ses magasins, les fonderies, les formes, les cales, les moulins, la poudrière, le bagne, le jardin du roi, la ville et ses remparts, l’hôpital de la Marine et les faubourgs. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.