Voisinage difficile entre les camps et les marais

Voisinage difficile entre les camps et les maraisLes débats ont tourné, comme de coutume, sur les aspects législatifs. L’installation sauvage d’une communauté importante à proximité des eaux ostréicoles, à Étaules, inquiète les élus soucieux de la qualité des eaux. Nous pourrions comprendre ces installations si nous n’avions pas été prêts par ailleurs. Le terrain des Chaux, à Royan, a été aménagé.

Nous devons d’ailleurs en remercier les services de la ville de Royan.

Les gens du voyage n’ont simplement pas jugé utile d’utiliser le terrain.

Cela peut être très difficile pour des petites communes, qui voient parfois leur population augmenter de 25, 30, 50 % sans y être préparées.

Une humeur qu’il destine autant aux services de l’État qu’aux populations installées sans préavis.

Nous faisons des efforts, cela coûte de l’argent.

Si nous ne pouvons pas compter, à un moment ou à un autre, à plus de solidarité et d’efficience, nous devons nous attendre à des problèmes pour les années à venir.

Vous prenez la production moyenne d’une famille, que vous multipliez par le nombre de caravanes et le nombre de jour de présence à Étaules. Source



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.