Royan est un modèle unique en Europe d’architecture

Royan est un modèle unique en Europe d’architecture des années cinquante. Chaque été, Royan fait le plein : 100.000 personnes en moyenne pour une ville qui en héberge 15.000 à l’année.

Depuis le milieu du XIXe siècle, la ville vante ses cinq plages et leur sable réputé « le plus fin » de la côte Atlantique. En 1947, sort un numéro spécial de la revue « l’Architecture d’aujourd’hui » sur le Brésil et à son architecte, le plus emblématique de son époque, Oscar Niemeyer, qui « tropicalise » l’architecture de Le Corbusier.

Pour Gilles Ferret et son équipe, cette publication agit « comme un détonateur, ou tout au moins comme un révélateur », analyse dans un article de la revue « In Situ » Gilles Ragot, docteur en histoire de l’art.

« A la fin de l’année 1951, la cause est entendue ; la totalité des projets municipaux et de nombreux projets privés sont désormais acquis à cette nouvelle modernité. Un souffle brésilien réchauffe l’esprit de la reconstruction de la ville. »

Depuis 2011, le label « Ville d’art et d’histoire » a vocation à sensibiliser la population à cette architecture, et l’on voit désormais des groupes de touristes déambuler à la découverte de la ville.

A lire également : Taris et horaires du bac Le Verdon – Royan


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Exit mobile version