Des travaux pour désengorger la déchèterie

Des travaux pour désengorger la déchèterieDes travaux pour désengorger la déchèterie. La fréquentation de la déchèterie de Royan, installée dans la zone d’activités Royan 2, a atteint un seuil critique. Les agents de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique qui y sont affectés voient défiler 200 usagers par jour, au bas mot. L’été, le périphérique parisien paraîtrait presque fluide à côté de l’affluence enregistrée, jusqu’à 700 passages par jour, et un délai d’attente pouvant atteindre les 45 minutes.

La Cara va donc investir près de 150 000 euros, au total, pour moderniser l’infrastructure. Pour, à la fois, fluidifier les passages des particuliers et sécuriser la circulation sur le site et l’accès aux bennes, notamment.

Une première phase de travaux a débuté hier. La priorité : créer une nouvelle entrée et une nouvelle sortie, dissociée du point d’accès menant au quai de déchargement.

En contrebas de cette plateforme va être aménagée une nouvelle aire de stockage des bennes pleines et, ce qui intéressera en premier lieu les particuliers, une plateforme réservée aux dépôts des huiles, des appareils électriques usagés, des verres et autres batteries.

Cet éclatement du flux des particuliers devrait résoudre pour partie le phénomène d’engorgement désormais chronique observé à la déchèterie de Royan, source de mécontentement chez les usagers, qui retournent parfois, injustement, leur courroux contre les agents présents pour les aider et les aiguiller.

Cette première phase de travaux prendra environ trois semaines, «sans impact toutefois pour les usagers», assure-t-on du côté de la Cara.

Si le cas reste rare heureusement, il est arrivé que certains usagers chutent dans l’une ou l’autre des immenses bennes accueillant le tout-venant, les objets métalliques ou encore les déchets verts. La solution passera par l’installation de garde-corps devant chaque benne.

Rabattus à l’horizontal, ils permettront le déchargement des déchets tout en constituant une zone-tampon en cas de chute d’un usager.

Progressivement, d’ailleurs, ce sont toutes les déchèteries du ressort de la Cara qui bénéficieront de travaux de modernisation, plus ou moins lourds.

Celle de La Tremblade, notamment, nécessitera des aménagements conséquents, étant aujourd’hui tout aussi engorgée que celle de Royan.

Résumé art Ronan Chérel de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer