Dans l’œil de sa caméra

Dans l’œil de sa caméraLes grandes orgues dans l’œil de sa caméra. Habitué à suivre les bateaux, Bernard Gaillard a filmé un concert d’orgue dans l’église Notre-Dame avant sa rénovation. Les grandes orgues dans l’oeil de sa caméra Bernard Gaillard a filmé l’intégralité du concert de Jacques Dussouil le 15 décembre. Dans le petit monde maritime bordelais, Bernard Gaillard est une figure. Et pour cause, il est le créateur et le président du Festival du film naval de Bordeaux.

C’est bien sûr aussi un cinéaste chevronné avec une prédilection, pour ne pas dire une fascination, pour les paquebots.

Il serait capable de vous parler pendant des heures de la venue, au Verdon, du «Norway», ex-paquebot «France», en 1998!

Ce que l’on sait moins, c’est que Bernard Gaillard est aussi grand amateur de musique en général, et d’orgue en particulier.

Ce n’est donc pas tout à fait par hasard (enfin si, un peu quand même!) que Bernard Gaillard se soit pris de passion pour Notre-Dame de Royan.

Et pour moi, cette église, avec sa forme si caractéristique, c’est ni plus ni moins qu’un bateau qui regarde passer les bateaux…- C’est fantastique, quand elle émerge de la brume le matin.

Et puis, en novembre dernier, alors qu’il se trouve à Saint-Palais-sur-Mer, il tombe sur un article de Sud-Ouest où il est question des futurs travaux de rénovation de l’église.

Il est également question de l’orgue monumental qui sera démonté pour être restauré, lui aussi, et du concert que Jacques Dussouil, titulaire de l’instrument, doit donner le 15 décembre avant le démontage. Le sang de Bernard ne fait qu’un tour.

Il prend contact avec Jacques Dussouil et réalise une courte vidéo au cours d’une répétition. L’orgue dans un bateau (fût-il de béton!), quel raccourci saisissant pour le passionné de paquebots de musique et d’images!

Quatre caméras et des micros parfaitement réglés pour bien capter les graves comme l’avait souhaité Jacques Dussouil.

Bernard Gaillard a fait un montage subtil où la musique suit l’image, souligne les lignes de l’édifice dû au crayon de l’architecte Guillaume Gillet.

résumé art Didier Piganeau de Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte