Festival Ecran vert

Festival Ecran vertFestival Ecran vert : l’énergie de réfléchir.Depuis sa création en 2010, le festival éco-citoyen Écran vert se passionne pour le cinéma.Pas celui qui donne dans le rire ou dans le gras, mais celui qui amène à réfléchir et «à se poser les vraies questions», comme le dit Chantal Vetter, membre du collège solidaire de l’association rochelaise.Pour la quatrième édition, qui commence mercredi et se termine dimanche, on s’intéressera aux énergies, d’une part, et à l’information, d’autre part.

Car chaque projection est suivie d’un débat.Pour causer du sujet, on pourra voir ou revoir «Promised Land», de Gus Van Sant (sur le gaz de schiste), ou «Le Thé ou l’électricité», de Jérôme Lemaire (qui accompagne l’arrivée du courant dans un bled marocain), ou encore «The Land of Hope» (sur l’explosion d’une centrale nucléaire au Japon).

Comment être adulte et utiliser les nouveaux médias pour être informés ; comment prendre du recul et dévider le vrai du faux?

Pour réfléchir à cette question de société, le public pourra voir «Le gouffre aux chimères», film américain de 1951, «Fragments d’une révolution», sur l’Iran et la fraude des élections en 2009, ou encore «Les Nouveaux Chiens de garde», sur les journalistes en France aujourd’hui.

Même si Écran vert est une association rochelaise, le festival jette des ponts avec d’autres villes où se feront les débats et les projections.

Il y avait déjà Fouras et Rochefort, il y aura cette année aussi, Saint-Pierre-d’Oléron et Tonnay-Charente.

ll tisse aussi des partenariats avec les collectivités publiques, des groupes privés et d’autres festivals tels que les Escales documentaires à La Rochelle ou le Festival des films du Pacifique à Rochefort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer