Le cheval sort du bois

Le cheval sort du boisLe cheval sort du bois.Pour autant, si Roxane et Shiva, les deux juments comtoises de Patrick Mille, débardent depuis deux semaines les chemins de halage (haut et bas) situés entre le pont de Mouillepied et celui de Grolleau, à Dompierre-sur-Mer, ce n’est pas pour le seul plaisir de renouer avec les techniques de nettoyage des bois d’antan ou par souci du développement durable.«Les chevaux de travail ont toute leur utilité sur un terrain comme celui-là», explique l’entrepreneur débardeur venu de la Vienne.

Entre le chemin bas et le chemin haut, il peut y avoir jusqu’à 5 mètres de dénivelé.

Patrick Mille et son collègue, Jean-Patrick, interviennent dans le cadre du vaste chantier de nettoyage et de la valorisation du canal et de ses abords.

Installée à Moussac, son entreprise a remporté le marché de la mise en sécurité des deux chemins de halage.

Les 50 stères de bois entassées là, en troncs de 2 mètres de long, représentent environ 50 stères de bois que l’entreprise va se charger de commercialiser sous forme de bois de chauffage.

La Charente-Maritime constitue un petit eldorado pour les trois à quatre entreprises du Poitou-Charentes qui participent au renouveau de la traction animale.

Le Conseil général de Charente-Maritime s’est doté d’une chargée de mission spécifique, Caroline Charpentier, et multiplie en effet les chantiers dans le département depuis quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte