La Charente surveillée

Le capitaine du «Bernard Palissy II» – «Le Palissy» pour les intimes – garde un oeil vigilant sur les conditions de navigation de ses voisins charentais.Pascal Duc était encore la veille au téléphone avec ses collègues de la gabarre amarrée à Cognac.Eux n’ont plus le droit de circuler, le niveau ayant atteint son maximum d’alerte, soit 3,70 mètres à l’écluse de Saint-Cybard.Actuellement, le bateau navigue sur un niveau oscillant entre 3,05 et 3,30 mètres selon les marées.

Sur la saison, Pascal Duc enregistre près de 150 journées de navigation avec 12 000 à 13 000 passagers à bord.

L’association des plongeurs de Saintes Subaqua en partenariat avec la Ville, les Croisières charentaises, l’association des pêcheurs saintongeais et l’office du tourisme devaient organiser un nettoyage aujourd’hui de 10 h 30 à 12 heures entre le pont Palissy et la passerelle.

Compte tenu des intempéries qui entraînent une élévation du niveau de l’eau et un courant important, pour la sécurité des plongeurs, il a été décidé d’annuler cette opération de nettoyage de la Charente.

L’enjeu est important, de nombreux déchets dorment sous les eaux de la Charente.

Je me suis rapproché de l’office de tourisme pour voir si on ne pouvait pas organiser un nettoyage à plus grande échelle.

De nombreuses autorisations sont nécessaires pour enlever de l’eau tout ce qui n’est pas aquatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité