Les devis des travaux sont nettement supérieurs

Avec la piscine Foncillon, l’église Notre-Dame – immeuble propriété communale – était l’autre soir au Conseil municipal au centre des débats.L’emblème de la Ville, on le sait, donne des signes de faiblesse du côté de son béton et il est urgent d’intervenir.Si une grande partie du financement sera subventionnée, la Ville devra en prendre une partie à sa charge.

En 2011, un premier appele avait été lancé auprès d’entreprises spécialisées et quelques mois plus tard, un devis global pour cinq tranches était établi pour une somme de 2,3 millions d’euros.

Les travaux n’ayant pu être entrepris dans les délais prévus, un second devis a été demandé dernièrement.Mais cette fois-ci, il s’agit d’une somme de 3,1 millions!

Beaucoup plus coûteuses, c’est le moins que l’on puisse dire : la tranche concernant la toiture des bas-côtés élévation nord par exemple, estimée à 438 800€ passe à 870 810€ !

Didier Simonnet, adjoint aux finances, a expliqué qu’il s’agissait d’un monument très particulier et que les techniques de restauration étaient, elles aussi, très particulières, ce qui explique en partie ces variations de prix.

Jean-Bernard Prudencio de la liste d’opposition Union en mouvement a quant à lui déploré, comme Michel Merle avant lui, des erreurs dans le choix des maîtres d’oeuvre.

Seuls Jacques Guiard et sa colistière Christelle Maire ont voté contre.

Débat, également, autour d’un autre dossier : celui des deux villas, le petit et le grand «château» de la Clairière. Michel Merle a déploré les conditions de cette transaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.