Les Templiers passionnent

L’un est élève de première au lycée de l’Atlantique à Royan, le deuxième est employé communal à Saint-Fort-sur-Gironde, et le troisième est demandeur d’emploi du côté Grézac.Le soir, ou pendant leurs moments de détente, ils sont chevaliers de l’ordre du Temple.Sur leur corps et dans leur tête.Guillaume, Grégory et son frère Jérémy ont la foi en leur passion chevillée au corps.

Les trois chevaliers, tout comme leurs illustres prédécesseurs de l’an mil, financent leur propre harnois et leurs armes.

Les trois preux chevaliers arrivent tassés dans une Clio avec haubert et cape. On se croirait dans une scène du film «Les Visiteurs».

Long et lourd puisque le haubert en cotte de mailles pèse une quinzaine de kilos. Comptez en 3 de plus pour le camail, qui couvre le chef et les épaules.

Ne parlons pas du gambison, ce gros manteau matelassé porté à même le corps et destiné à amortir les chocs et à mieux répartir le poids du haubert\u2026 Quant au heaume, il fait bien ses 5 kilos!

«Au fil des années, on complète notre équipement», expliquent-ils. Ils font aussi un peu de prosélytisme auprès de leurs copains, au lycée ou au boulot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité