Le Violon et l’horloger suisse

Pour sa première année de collaboration avec le Violon sur le sable, l’horloger suisse de luxe Baume & Mercier s’impose déjà comme l’un des partenaires majeurs de l’événement. Le premier, même, à jouir d’une notoriété et d’un rayonnement international. Alain Zimmermann, le président de Baume & Mercier, en est déjà convaincu : une belle et probablement durable histoire d’amour vient de naître entre la société qu’il dirige et l’événement royannais.

En réalité, Alain Zimmermann a acquis cette conviction dès l’été dernier, lorsqu’avec son épouse, il a effectué «un aller-retour» à Royan, le temps d’une soirée au Violon, pour prendre la mesure de ce qu’il pressentait.

Quand notre société a redéfini sa stratégie de marque, ce festival de musique classique sur la plage m’est revenu à l’esprit.

Premiers contacts, avec Philippe Tranchet, «un homme incroyable», avec son équipe, «dont j’ai ressenti la complicité».

Notion importante aux yeux du dirigeant de Baume & Mercier.

Avec son aura et sa puissance financière, quand elle veut apporter son soutien à un événement, la société suisse n’a que l’embarras du choix.

Pour sceller son partenariat avec le Violon, Baume & Mercier n’a pas hésité à lui dédier une montre spéciale, produite en série très limitée, 25 exemplaires seulement, pour 25 ans de Violon.

L’édition d’une série aussi limitée tient évidemment du symbole, même si «les ventes de ce modèle sont déjà bonnes».

Alain Zimmermann, toutefois, cristallise son attention sur l’adéquation entre les images respectives de la marque qu’il représente et de l’événement qu’elle a choisi pour vecteur de communication. S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Exit mobile version