« ça roule pour nous »

Le handicapeLe sport pour les handicapés en Pays royannais? L’offre, concernant en tout cas une pratique structurée, au sein d’un club, est rare. L’association Handisport Saintonge Royan, présidée par Gérard Coeuret, peine à séduire le public visé et doit composer avec des moyens limités, également. Handisport Saintonge Royan permet la pratique de trois disciplines : le tennis, le tir sportif et le tir à l’arc, s’appuyant sur les structures et compétences du Garden Tennis, du club de tir des Mouettes et des Archers du Roc.

Un club très officiel a vu le jour en septembre dernier à La Tremblade, les bien nommés, avec humour, Roulebenèzes.

«En réalité, on est un petit groupe à pratiquer le handi-basket depuis maintenant trois ans, mais nous voudrions participer à des rencontres officielles», explique Willy Kozlowski, le secrétaire du club.

Ils ont été nombreux à s’y essayer, n’éprouvant aucun frein à s’assoir dans un fauteuil roulant.

Si les barrières invisibles qui éloignent parfois valides et handicapés s’estompent, quand les handis invitent les valides à se mêler à eux, quand ces derniers jouent le jeu, des obstacles persistent.

Chacun se débrouille de son côté pour l’instant, mais un fauteuil adapté à la pratique du sport, ça vaut 2 500 euros et la Sécurité sociale ne rembourse que 558 euros. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy