Grippe : le pire est à venir en Charente-Maritime

 Fièvre élevée, nez et sinus bouchés, toux ou encore courbatures. En tout cas, c’est ce qu’indique le Grog (Groupe régional d’observation de la grippe) de Poitou-Charentes. Classée en zone rouge, la région vit sous le joug du virus A-H3N2 de la grippe depuis le début du mois de février. La biologiste analyse les prélèvements envoyés par les médecins généralistes (environ cinq par département) au titre du Grog.

En effet, ces informations sont essentielles puisqu’un symptôme grippal, hors période d’épidémie peut être dû à d’autres maladies respiratoires.

Nous pouvons seulement noter quelques arrêts maladies du côté de nos personnels.

Les malades paraissent plus se tourner vers leur médecin de famille. Le docteur Denis Baron, médecin généraliste à La Rochelle confirme les données recueillies par le Grog.

Sur une consultation quotidienne de 20 à 25 patients, quatre à cinq d’entre eux sont atteints de la grippe.

Le médecin ajoute qu’il en a constaté différentes formes «avec parfois de la toux ou des symptômes de rhinotrachéite».

Pour lui, qu’il s’agisse de la grippe avec une fièvre grimpant à 40 °C ou plus ou de symptômes grippaux (39 °C de fièvre), le traitement est le même. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité