Les juristes dissèquent la piraterie maritime

Exemple de logo pour juristeNos côtes sont certes épargnées, mais il n’empêche qu’au large de plusieurs pays du monde, la piraterie maritime est un véritable fléau qui empoisonne l’économie, menace la sécurité et la diplomatie alors que la force n’apporte pour l’instant aucun remède. Les Entretiens de Royan se proposent samedi au palais des Congrès d’évoquer le plus largement possible la piraterie sous ses aspects sociaux et surtout juridiques. Jack Lang en sa qualité de conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU pour les questions liées à la piraterie au large des côtes somaliennes était attendu, mais l’ancien ministre a fait savoir dernièrement qu’il ne pourrait se déplacer.

Claude Morel, ambassadeur des îles Seychelles en France, des avocats internationaux, des diplomates, des magistrats, des professeurs d’université interviendront également.

La première, en 2009, dans la continuité des entretiens de Saintes, était consacrée à la question du juge d’instruction.

Cela pose beaucoup de questions de fond auxquels nous n’avons pas toujours de réponse.

Actuellement c’est au large de la Somalie que le phénomène est le plus fréquent.

Nous allons effectivement publier des actes de ces travaux dans quelques mois chez Larcier, un éditeur belge. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité