Arasement des digues sur l’estuaire : c’est non !

La GirondeC’est suite à un exposé remarquable du maire de Saint-Dizant-du-Gua, Jean-Marie Boireau qui suit le dossier depuis 2006, que les élus du Conseil communautaire de Haute-Saintonge, réunis mardi soir, ont été amenés à se prononcer, à la demande du préfet de la Gironde, sur le Sage Estuaire (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux). Rappelons que ce dossier porte sur 3 700 km², concerne 185 communes et un bassin de population de 900 000 habitants sur deux rives et deux départements.

La Commission locale de l’eau doit encore travailler sur la question pour contrer les hypothèses émises par le cabinet d’études Sogreah et contre lesquelles une majorité de collectivités s’élèvent déjà, alors qu’elles sont appelées par le préfet de Gironde à donner leur avis sur les dossiers aboutis.

Si la Communauté de communes (CdC) de Haute-Saintonge «souscrit aux huit premières propositions du Sage», elle disjoint catégoriquement celles relatives à l’arasement des digues dans le cadre des risques climatiques.

Il est finalement question de créer des zones d’expansion de crues visant à protéger des secteurs plus habités, comme la Communauté urbaine de Bordeaux.

Elle rassemble les acteurs du territoire concernés par le Sage Estuaire (élus, socioprofessionnels, associations environnementales, collectivités territoriales). S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy