Et le meuble fût

 Le chimiste Lavoisier avait cette phrase célèbre «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme». L’idée est bien tombée dans l’oreille de Jean-Luc Chaillou puisqu’il façonne des meubles, à partir de barriques. Longtemps tonnelier dans une entreprise à Jonzac, l’artisan de 43 ans fabriquait des barriques pour le vin et le cognac.

Au lieu de laisser les fûts être jetés, il les récupère pour leur redonner une autre vie.

Des tables, des tabourets ou des fauteuils, «lorsque j’ai une idée, j’essaye de la réaliser», sourit Jean-Luc Chaillou.

Grâce aux 3 000 euros de la Bourse Tremplin de la Région ainsi qu’à l’Aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE), il devient le patron de sa propre micro-entreprise, Barrique à brac, en septembre 2007.

Depuis lors, il passe l’essentiel de son temps dans son atelier de 100 mètres carrés, une ancienne scierie située à Saint-Germain-de-Vibrac, où il confectionne des meubles à partir de barriques usagées récupérées auprès des viticulteurs.

Mais les ventes devraient repartir à la hausse au moment de Noël.

Je suis actuellement en train de faire un canapé. S



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité